L’élève au centre de l’école
Logo

L’élève au centre de l’école

La Belle Sneaker va customiser des baskets pour Paris 2024

LA BELLE SNEAKER VA CUSTOMISER DES BASKETS POUR PARIS 2024

La jeune entreprise créée par deux anciens étudiants de l’IES, Jérémy Havard et Maxime Lamboy, a été choisie par l’organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024

C’est un bel accomplissement pour Jérémy Havard et Maxime Lamboy, anciens étudiants à l’IES Normandie qui ont décidé de s’associer, après avoir obtenu leur diplôme, pour créer leur propre entreprise. Depuis 2018, La Belle Sneaker propose à ses clients la personnalisation de leurs baskets ainsi que la customisation de chaussures abîmées afin de les récupérer. La boutique est située au rez-de-chaussée du campus rouennais de l’IES Business School, car notre école de commerce soutient les projets de nos étudiants. Nous avons rencontré Jérémy, qui nous parle de cette nouvelle aventure qui va donner de l’élan au développement de la start-up rouennaise. 

Bonjour Jérémy ! Pouvez-vous nous parler de votre parcours à l’IES ? 

« Bonjour ! J’ai intégré l’IES pour réaliser ma troisième année de Bachelor en Vente et Négociation. C’est ainsi que j’ai rencontré Maxime, mon associé, qui était dans ma classe. Nous avons tous les deux poursuivi nos études à l’IES avec un Bac+5 en Stratégie et Développement commercial en alternance. »

Avec votre associé, comment est né l’idée de créer La Belle Sneaker ? 

« La Belle Sneaker est partie d’une semaine de création d’entreprise à l’IES. Le concept de cette activité proposée aux étudiants était de présenter un projet d’entreprise et de démontrer qu’il était viable et rentable. Avec Maxime, nous sommes partis du constat que le marché de la customisation de baskets était porteur et qu’il y avait une demande à Rouen à laquelle personne ne répondait. En développant ce projet, nous nous sommes rendus compte que nous étions vraiment passionnés aussi bien par le côté entrepreneuriat que par le côté artistique. L’école et, plus particulièrement, notre tuteur de la semaine de création d’entreprise nous ont soutenus. Au départ, l’atelier de La Belle Sneaker était soit chez moi soit chez Maxime. Nous avons pu profiter de quelques lieux éphémères comme La Friche Lucien, où notre atelier a été installé pendant trois mois. Par la suite, nous n’avions plus de locaux et nous avions besoin d’un endroit où pouvoir travailler correctement. Nous nous sommes alors tournés vers l’IES pour savoir s’il était possible de s’implanter directement dans les locaux de l’école. Ils ont accepté avec enthousiasme et cela fait maintenant presque deux ans que La Belle Sneaker se trouve dans l’immeuble de l’IES Normandie. En échange, nous développons la partie entrepreneuriale de l’école. D’autres entreprises vont bientôt s’installer ici dans le but de créer un pôle entrepreneuriat et d’aider les jeunes start-up rouennaises à émerger. Avec Maxime, nous avons hâte de participer activement à ce projet. »

Comment avez-vous été sélectionnés par les Jeux Olympiques ?

« Paris 2024, le comité d’organisation des Jeux Olympiques, nous a contactés après avoir trouvé le site web de La Belle Sneaker sur internet. Pour Noël, Le Coq Sportif, qui est leur fournisseur, souhaitait offrir une paire de chaussures à chaque salarié de la société d’organisation des Jeux Olympiques. Afin de personnaliser ces baskets, ils ont fait appel à nous pour les customiser. À cause du Covid, cela n’a pas pu être fait en décembre et le projet a donc été décalé. » 

Pourriez-vous nous en dire plus sur ce projet important pour La Belle Sneaker ?

« Nous avons donc répondu à la commande passé par Paris 2024 pour customiser 600 paires de baskets avec les logos olympiques et paralympiques. Avec mon associé Maxime, nous y travaillons depuis novembre dernier. Dans ce cadre, nous nous sommes déplacés à La Plaine Saint-Denis, où le comité d’organisation des Jeux Olympiques est installé. Nous sommes intervenus afin de présenter notre activité et nos propositions pour la personnalisation des chaussures des salariés. Ils avaient le choix entre quatre configurations possibles. Nous avons réfléchi sur les modèles à proposer, en sachant qu’il y a des contraintes, notamment par rapport aux couleurs à utiliser. En même temps, nous avons été obligés de cadrer un maximum les possibilités de customisation parce qu’avec une commande de 600 paires, nous ne pouvons pas faire du sur mesure. La production va commencer dans les semaines à venir et sera étalée sur plusieurs sessions. »

Quel est votre ressenti par rapport à cette aventure qui s’ouvre à vous et à votre associé ?

« Ce projet a un impact qui va au-delà de l’aspect purement financier. En termes d’image, c’est fabuleux puisque cela va nous permettre d’augmenter la notoriété de notre entreprise et d’agrandir notre réseau. Nous avons notamment été contactés par des médias locaux qui souhaitent mettre en avant La Belle Sneaker et notre projet avec Paris 2024. C’est un réel aboutissement pour moi et Maxime et nous allons faire notre maximum pour mener à bien cette aventure qui nous tient vraiment à coeur. Nous espérons continuer sur cette lancée et avoir l’opportunité de réaliser d’autres projets tout aussi enthousiasmants. » 

3 mots pour décrire l’IES ?

« Accompagnement, proximité, confiance. » 

La phrase du jour ? 

« ‘Il ne suffit pas de vouloir, il faut agir.’ Johann Wolfgang Goethe » 

Merci beaucoup, Jérémy, d’avoir répondu à nos questions. 

N’hésitez-pas à venir rencontrer Jérémy et Maxime dans l’atelier de La Belle Sneaker, situé au rez-de-chaussée de l’IES Normandie. Ils seront ravis de vous accueillir et de vous montrer leurs créations. Ils pourront également vous accompagner dans la personnalisation de vos chaussures afin de les rendre uniques selon vos envies !