L’élève au centre de l’école
Logo

L’élève au centre de l’école

Le Président de la CCI nous parle de l’implantation de l’IES à Arles

L’IES Business School vient d’ouvrir son nouveau campus de Provence-Arles. Dans ce contexte, nous avons interviewé Stéphane Paglia, Président de la CCI du Pays d’Arles, qui nous décrit son ressenti très positif par rapport à cette importante initiative pour son territoire et, tout particulièrement, pour les jeunes arlésiens. 

Bonjour Monsieur Paglia ! Pourquoi la CCI du Pays d’Arles s’implique aussi fortement pour développer l’offre de l’enseignement supérieur ?

« Bonjour ! Arles est une ville moyenne et, avec la mairie, le projet est d’augmenter le nombre d’étudiants afin de la rendre plus dynamique, attractive et que notre territoire puisse en profiter. Nous n’avons pas actuellement d’école de commerce, ce qui fait que les jeunes sont obligés de faire leurs études ailleurs. Par conséquent, souvent ils ne reviennent pas sur Arles. Or, les entreprises du pays d’Arles ont besoin de cette ressource. »

Pourquoi choisir l’IES Business School comme partenaire pour la création d’une école de commerce à Arles ?

« Nous avons choisi l’IES pour sa philosophie et pour permettre à des jeunes qui ont du talent mais qui n’ont pas forcément les moyens, d’accéder à une école de commerce de qualité à côté de chez eux. Les filières sur le tourisme nous intéressent spécialement puisque ce secteur représente 40% de l’activité de notre région. Une autre spécialisation qui nous intéresse beaucoup est l’entrepreneuriat, afin que nos jeunes puissent reprendre des entreprises locales. » 

Que va apporter concrètement notre école de commerce à la ville d’Arles ?

« Nous sommes enchantés que l’IES s’installe à Arles. Notre ambition est de développer la vie estudiantine au sein de notre ville. Accueillir cette école, qui a une véritable expertise dans des villes comme la nôtre, nous ravit. Nous pourrons également attirer des étudiants provenant d’autres territoires, qui seront donc des ambassadeurs. » 

L’implantation de l’IES Business School peut-elle jouer un rôle pour le rayonnement d’Arles ?

« Oui, bien sûr. Toutes les villes souhaitant aller de l’avant et se projeter dans l’avenir ont besoin de jeunes qui montent en compétences. Notre volonté est donc de créer un écosystème qui attire cette jeunesse et qui fidélise les talents sur le territoire. »

Quel accueil pensez-vous que les étudiants et plus largement les familles vont réserver à cette initiative forte ?

« Depuis l’annonce de l’implantation de l’IES à Arles, les remontées sont très bonnes, aussi bien de la part des jeunes et des parents que des entreprises. D’ailleurs, nous espérons pouvoir développer la formation en apprentissage, qui est une excellente voie pour déboucher sur un emploi qualifié très rapidement après ses études. » 

Quelles sont les attentes en terme de formations des étudiants arlésiens ?

« Jusqu’à présent, ceux qui, après le Bac, voulaient faire une école de commerce, partaient dans d’autres villes. Ils auront maintenant la possibilité de rester sur Arles, ville en plein bouillonnement culturel. Nous avons besoin de forces vives pour continuer à développer notre économie. Nous pourrions aussi, à terme, nous pencher sur l’international pour pouvoir aider nos entreprises à s’internationaliser. »

Nous vous remercions, Monsieur Paglia, d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.