L’élève au centre de l’école
Logo

L’élève au centre de l’école

Manel Dahmani, enseignante-chercheuse à l’IES

L’IES Business School dispose d’un corps professoral qui rassemble des enseignants venus d’horizons divers, du monde de l’entreprise à celui de la recherche. Cette diversité vise à avoir un impact innovant sur la pédagogie. Les recherches menées à l’IES comprennent des travaux à la fois intra et inter disciplinaires. Elles ont un souci d’excellence scientifique et de pertinence pour les entreprises. Notre école de commerce accueille entre autres des enseignants-chercheurs dont le but est de développer un programme de recherche pertinent et utile. Notre laboratoire de recherche (LIESR) s’attache à enrichir la réflexion autour des sujets majeurs et à favoriser l’émergence de solutions innovantes dans la société. 

Parmi nos enseignants-chercheurs, Manel Dahmani, Docteure en finance, nous parle de l’importance de la recherche en école de commerce.

Bonjour Mme Dahmani ! Pouvez-vous nous parler de votre parcours ? 

« Bonjour ! Je suis Docteure en finance, diplômée de la Sorbonne en spécialité Data Analytics et en Ingénierie financière. De plus, mes qualifications sont certifiées par l’autorité des marchés financiers (AMF). 

J’ai choisi la finance comme spécialité, car il s’agit d’un environnement complexe qui occupe une place particulière dans l’imaginaire collectif. Passionnée par ce domaine et douée en calcul, je dispose de capacités certaines dans l’analyse de données chiffrées. » 

Vous avez intégré l’équipe de l’IES en tant qu’enseignante-chercheuse. 

« Oui, je suis actuellement enseignante-chercheuse et Référente des étudiants en Banque, Assurance, Finance, Audit et Contrôle de gestion. Ce poste m’a permis de redéployer mes compétences en recherche et de partager mes découvertes. Je peux également transmettre mes connaissances aux élèves et susciter chez eux l’envie d’en apprendre plus par eux même sur un sujet donné. » 

Pourquoi la recherche à l’IES ? Cette dimension est-elle importante dans le cursus étudiant ? 

« Oui, elle est très importante. Je plaide fortement pour que les étudiants soient exposés à la démarche de recherche. L’accompagnement étape par étape est la clef de voûte de la réussite. Il s’agira pour eux de développer de nouvelles idées, de nouveaux concepts et raisonnements pour construire des travaux de haute qualité. Ainsi, la recherche joue un rôle fondamental en raison de son caractère stratégique. Son apport conceptuel et pratique à des problématiques de la société contemporaine est fondamental. »

Est-ce que la recherche est de même nature dans les écoles de commerce et à l’université ? 

« La recherche est une des composantes essentielles d’une vie intellectuelle de qualité. Elle permet de mieux comprendre l’évolution de l’environnement et les transformations à l’œuvre dans les entreprises. 

Depuis une quinzaine d’années, il y a un fort investissement dans la recherche. Celle-ci est donc récente et adopte les standards internationaux dans les écoles privées. J’ai remarqué que plusieurs écoles de commerce françaises notamment poussent vraiment cette réflexion intellectuelle. Elles sont devenues des parties prenantes claires à la résolution des problématiques de recherche de par leur soutien. 

En revanche, à l’université, la tradition de recherches est plus ancienne. Elle continue donc d’influer sur la qualité des questionnements et sur les formes de publication. »

À la sortie des cours, des étudiants viennent-ils vous voir pour s’engager dans la recherche ? 

« Selon moi, les étudiants ne sont pas assez confrontés à la recherche. Le meilleur moyen que j’ai trouvé de leur montrer ce qu’est la recherche, c’est l’encadrement des ‘’grands mémoires ‘’. 

Le grand mémoire est une expérience unique dans laquelle les étudiants associent une démarche de construction intellectuelle et d’expérimentation. Je les incite à être créatifs pour convaincre. Je souhaite qu’ils puissent être encore plus nombreux à choisir cette spécialisation. » 

Pourquoi appréciez-vous ce métier ? 

« L’enseignement et la recherche sont des responsabilités nobles, passionnantes et très exigeantes. C’est l’occasion de se renouveler et d’intégrer un système éducatif en constante évolution. 

Aussi, l’enseignant chercheur est un théoricien avant tout. Il doit disposer de capacités d’abstraction, de rédaction, d’analyse de données. Il doit savoir creuser un même sujet sur une longue période de temps. » 

D’autres idées pour notre école de commerce ? 

« Bien sûr ! J’espère qu’à long terme, nous arriverons à élargir la notion de recherche. Nous pourrons trouver les informations utiles, les synthétiser et ainsi faire progresser la recherche dans toutes les spécialités (finance, marketing, commerce…). »